Je peux m’estimer heureux de tirer la caravane
Et mes chiens quotidiens
Heureux de prendre la route pour en sortir
Heureux de verser mon huile et de m’étendre
Un nom est une marque
Une marque est un prix à payer
On se détend
Ce n’est pas un cours ni une réunion
Ceux qui veulent du soleil
Disposent d’une télécommande
Moi j’ai roulé dessus un jour où j’étais en service
Ça a fait un bruit de farce et attrapes
Et à l’autre bout du monde un papillon a grillé
Sans comprendre d’où il venait
C’est ce qu’on appelle les effets spéciaux
Quand on n’a pas trop d’argent
Mais rien ne se perd surtout pas le fil
Je l’ai ramassé sans me coincer le dos
On pourrait en faire une œuvre d’art
Ou une corde de guitare
Je ne suis pas regardant sur la suite à donner
Si ça peut me payer à la fin
Une maison inondable avec des enfants rois dedans
Ou bien un studio de la Méduse
Une réplique flottante à l’échelle 1/1
Avec ma gueule piratée en personnage principal
Et des gens à mes pieds
Qui se demandent quelle pointure je fais
Rire est une manière simple de se venger
C’est ce que je disais dans une lettre adressée à demain
Mais il n’a toujours pas compris
Son QI ressemble à une affiche électorale
Après 40 jours de pluie et de soleil concurrents
Comme quoi il faut toujours privilégier
La technique de la pause en milieu hostile
C’est ce que je fais
Tellement bien
Tellement de fois
Que des fois je me demande quel est mon travail
Et si la route derrière moi n’est pas un de ces faux décors
Qui défilent comme dans certains films d’Hitchcock
La réponse fait le tour de la Terre
En attendant j’écris des excuses
Du café jusqu’à la taille