C’était ma faute
Je ne m’étais pas écarté à temps dans le métro
Le type s’était planté devant moi
L’air tout heureux
Comme s’il m’avait enfin trouvé
Après une longue quête
Son visage braqué à 10 cm
Je voyais bien que ma folie de pacotille
Ne ferait pas le poids face à la sienne
J’étais bon pour l’affichage public
C’EST QUOI UNE BONNE JOURNEE ???
TU LE SAIS TOI ???
L’homme avait un mégaphone dans la gorge
Toute la rame à présent bien réveillée
Attendait un bikini de réponse
Ma foi c’était une bonne question
Un bon sujet de philo entre deux stations
Ce n’était pas sûr que je puisse
M’en sortir avec une banalité sur ce coup
EST-CE QUE TU SAIS POURQUOI IL FAUT
TOUT UN TAS DE MAUVAISES JOURNEES
POUR SAVOIR
COMMENT EN PASSER UNE BONNE ???
Là ça se corsait sévère
De quoi finir en copie double
Les yeux du type me fouillaient avec la puissance
D’une autopsie en milieu bactérien
Je n’étais pas loin de lui demander un joker
Ou un délai de 24 heures
Mais quand les portes se sont ouvertes à St-Michel
Il est descendu et a disparu dans la foule
Décevant d’un coup tout son public 
Fumiste de sphinx qui n’attend pas
La réponse à son énigme
Et moi je ne me sentais plus l’obligation
D’ouvrir la bouche
Malgré tous les regards sur la tempe
Fumiste de passager
Pas foutu de s’éclaircir la gorge et le cerveau
Je n’avais pas la réponse
J’aimerais bien vous y voir
A plancher dans des souterrains
C’est quoi une bonne journée ?
Tu le sais toi